LE SECTEUR DE L’ESTHÉTIQUE


Une définition de l’esthétique

L’esthéticienne possède les connaissances, les habiletés et les attitudes nécessaires pour utiliser de l’équipement et des produits afin d’effectuer des soins du visage, des maquillages, exécuter des soins esthétiques des mains et des pieds, épiler, accomplir des tâches de gestion et différentes tâches du métier dans le but de répondre aux besoins de la clientèle.

Une définition de l’électrolyse

En plus des compétences acquises par le programme du DEP en soins esthétiques, l’électrolyste possède les connaissances, les habiletés et les attitudes nécessaires pour planifier des soins et exécuter diverses techniques d’épilation à l’électricité telle celle des courants combinés, connaître les effets des techniques utilisées et des décisions à prendre pour exécuter de façon efficace et sécuritaire des soins d’épilation à l’électricité, comprendre les liens qui existent entre les pathologies d’ordre systémique, les fonctions de la peau et les effets physiologiques des courants électriques et des principes scientifiques sousjacents à leur utilisation efficace et sécuritaire.

La pratique du métier

Les 6 compétences essentielles à la maîtrise du métier d’esthéticienne pour obtenir le certificat de qualification professionnelle

1. Établir des relations interpersonnelles en contexte professionnel

2. Conseiller la clientèle sur les services et les produits offerts

3. Effectuer des soins esthétiques de la peau

4. Effectuer des soins des mains et des pieds

5. Épiler à la cire

6. Effectuer des activités administratives

Les 3 compétences complémentaires

7. Épiler à l’électricité

8. Épiler par photoépilation

9. Réaliser un maquillage

Le milieu de l’esthétique au Québec

Le milieu de l’esthétique regroupe plus de 14 000 travailleuses dont près de la moitié a le statut de travailleuse autonome. L’émergence et la consolidation de nouvelles technologies a transformé considérablement la pratique des esthéticiennes. La photoépilation s’est imposée comme une pratique incontournable et le photorajeunissement gagne en popularité. Une rencontre avec le Collège des médecins du Québec a permis de préciser les champs de pratique des esthéticiennes. Afin de répondre à un besoin indispensable d’adéquation formation/emploi, le comité a conçu deux formations, l’une de 60 heures en photoépilation et l’autre de 70 heures en photorajeunissement. Une norme professionnelle a été lancée en novembre 2015. Un PAMT est maintenant disponible dans toutes les régions du Québec. L’implantation progressive de la RCMO devrait débuter au printemps 2016. En 2010, le diplôme d’études professionnelles (DEP) en Esthétique de 1350 heures et l’attestation de spécialisation professionnelle (ASP) en Épilation à l’électricité de 450 heures ont fait l’objet d’une analyse du métier par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) afin d’intégrer la photoépilation et le photorajeunissement au programme de formation de base. Aucun changement à ces programmes n’est encore survenu.